Category Archives: Französisch

Le pouvoir des marchés

Nicolas Sarkozy qui fustige la finance devenue folle. François Hollande qui en parle comme d’un adversaire sans visage. La dictature des marchés affole le monde politique. Qui sont ces marchés ? Quelle est leur logique ? Nos démocraties font-elles le poids ? Enquête dans TTC. Interview de Marc Chesney à la TSR, TTC (Toutes taxes read more »

Chercher à satisfaire les marchés financiers est vain et dangereux (Article publié par MEDIAPART le 27 décembre 2011)

Marc Chesney dénonce «l’excessive taille et complexité des marchés financiers», qui favorisent leur «pouvoir» et leurs «profits». Selon lui, il faut «remettre la sphère financière à sa place (…) pour qu’elle puisse à nouveau jouer son rôle au service de l’économie réelle et de la société». Faut-il sastisfaire les marchés financiers? (pdf)

La décision de la BNS de fixer un taux plancher de l’euro à 1,20 franc

Texte tiré de l’interview de Marc Chesney, pour le journal « Le Temps », 07.09.2011 Combien de temps va durer cette mesure? “Je souhaite que l’action de la BNS fonctionne, mais je suis très dubitatif pour le moyen – long terme si la crise de l’euro se poursuit. Sur le marché des changes interviennent des read more »

La finance trahit-elle le capitalisme?

La crise actuelle est souvent associée à une perte de confiance entre les acteurs financiers. La confiance est effectivement un élément essentiel de l’économie. Elle est à la base des échanges, donc des marchés et donc du capitalisme. Il convient à ce niveau de remarquer que, lorsque la question de la confiance se pose, c’est read more »

De l’inefficacité des modèles économiques en temps de crise

Marc Chesney, professeur de finance à l’Université de Zurich, explique pourquoi certains modèles censés anticiper les risques n’ont pas empêché la prolifération de produits toxiques. Article Le Temps: Modèles financiers (PDF)

Enseignement de la finance: la crise a-t-elle eu lieu?

publié dans “Le Temps”, lundi18 octobre 2010 La convulsion du système bancaire et financier a révélé des comportements inquiétants, comme l’affaire Kerviel. Or, le monde académique n’en a pas véritablement tenu compte. Pourtant, le problème du cynisme et la question de la responsabilité face à ses actes devraient être traités.